Sécurité alimentaire

Le mardi, je témoignerai devant un comité du Sénat à propos du nouveau projet de loi sur la sécurité des aliments déposé par le gouvernement Harper en juin.

Nous avons travaillé très fort pour améliorer le projet de loi, qui porte le nom de S-11.

J’ai le plaisir de vous annoncer que nous avons convaincu le gouvernement d’apporter un amendement qui assurera qu’une vérification régulière sera effectuée pour déterminer si l’ACIA a suffisamment de ressources d’inspection.

Il s’agit d’une victoire significative, mais cet amendement doit aller plus loin.

Selon le projet actuel, le premier audit des ressources n’arriverait pas avant cinq ans après que le Parlement aura voté la loi S-11. De plus, nous devons nous assurer que les résultats de l’audit sont rendus publics. Pour l’instant, l’amendement ne comporte pas d’exigences à cet effet.

Ces améliorations sont spécialement importantes au moment où il est devenu évident que l’auto-discipline en matière de salubrité dans l’industrie alimentaire est source d’intoxication.

Boeuf avariéLe dernier exemple — XL Foods — est une histoire d’auto-surveillance qui a mal tourné, alors que l’organisme réglementaire a une main attachée derrière le dos à cause des restrictions budgétaires.

XL est un des plus gros transformateurs de viande au Canada. Leur abattoir à Brooks, Alberta, occupe des dizaines de milliers de mètres carrés, sur deux pâtés de maisons. Cette usine a la capacité de traiter 5000 carcasses de bœufs par jour.

Il s’agit d’une exploitation gigantesque — tout comme Maple Leaf Foods — qui avait une responsabilité de prévention. Mais ils ne l’ont pas fait et l’ACIA n’avait pas les systèmes et les ressources en place pour effectuer les vérifications avant qu’il soit trop tard.

Entretemps, le gouvernement continue de se débarrasser de ses responsabilités en laissant l’industrie se surveiller elle-même, alors qu’il coupe les budgets de l’ACIA, qui perd 308 inspecteurs et employés de soutien à cause de ce désinvestissement.

Nous vous prions d’envoyer un message au ministre de l’Agriculture Gerry Ritz, responsable de S-11, pour réclamer des améliorations au projet de loi S-11.

Bob Kingston
Sécurité Alimentaire

P.-S. : Veuillez utiliser notre centre d’action en ligne pour transmettre votre message immédiatement. C’est simple et facile à utiliser.

P.P.S. : Vous pouvez lire le texte de mon exposé devant le comité sénatorial ci-dessous.

Écrivez-lui maintenant

Modifications au projet de loi s-11

Cinq ans après la mise en vigueur de cette section, et à intervalles de cinq ans par la suite, le ministre doit procéder à une évaluation des provisions et de la mise en œuvre de cette Loi, y compris des ressources allouées à son administration et à sa mise en vigueur.

Cette modification doit aller plus loin. Nous ne pouvons pas attendre plus de cinq ans pour savoir si l’ACIA a toutes les ressources dont elle a besoin! S’il-vous-plaît, exigez que le gouverne-ment procède à une évaluation immédiate pour s’assurer que l’ACIA a les ressources nécessaires pour nous protéger des aliments contaminés.

Mobilisez-vous maintenant!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.