Pour un régime entièrement public d’assurance médicaments

Remède aux coupures
Nous vous invitons vous, vos collègues, vos proches, vos réseaux à appuyer et à promouvoir la campagne citoyenne pour l’adoption d’une assurance médicaments 100% publique Le remède aux coupures, ça existe !

Lancée en décembre par la Coalition Solidarité Santé. Nous collaborons étroitement avec la Coalition pour cette campagne.

Ces lettres sont destinées à vos députés-ées. Vous pouvez voir en ligne combien il ou elle en a reçu jusqu’à présent et faire un concours avec la circonscription voisine.

Nous les relancerons au printemps, forts des centaines de lettres qu’ils auront reçues grâce à votre collaboration!

Pourquoi ne pas mettre un ordinateur à disposition lors de vos instances, en invitant les gens à aller signer pendant les pauses ?

Pourquoi une telle campagne ?

  • La population québécoise est celle qui paie le plus cher au monde pour ses médicaments, tout juste derrière la Suisse. Nos médicaments nous coûtent 30 % de plus que dans la moyenne des autres pays développés ;
  • Le régime en place au Québec (public-privé) ne permet pas de contrôler la hausse des coûts exorbitante : les médicaments prescrits nous coûtent 7,5 milliards de dollars par année au Québec ;
  • La mise en place d’un régime entièrement public nous permettrait de récupérer d’un à trois milliards de dollars pour mieux financer l’ensemble de nos services publics ;
  • Même le Commissaire à la santé et au bien-être reconnait que le régime actuel est trop coûteux et de plus en plus inéquitable ;
  • Bien que 410 organisations et experts de la santé du Québec réclament un régime entièrement public depuis plusieurs années, le gouvernement reste sourd à leurs préoccupations et revendications ;
  • L’ensemble des autres provinces canadiennes travaille pour la mise en place d’un régime entièrement public d’assurance médicaments, qu’attend le gouvernement du Québec pour agir ?
  • Le temps est venu d’augmenter la pression d’un cran.

Ce qu’est la campagne :

Une campagne de lettres citoyennes pour faire pression sur les élus (députées et députés provinciaux) :

  • Qui se poursuivra jusqu’au 31 mars prochain ;
  • Qui propose un site Web très convivial : pour prendre connaissance des principaux enjeux, signer la lettre qui sera acheminée automatiquement au député de la personne signataire et pour suivre en temps réel les appuis par circonscription ;

Pour de plus amples informations : remedeauxcoupures.cssante.com

Pour signer la lettre d’appui pour un régime d’assurance médicaments 100 % publique : remedeauxcoupures.cssante.com/formulaire

Pour le matériel de la campagne (tract, lettre ouverte type pour les médias) : remedeauxcoupures.cssante.com/materiel-pour-la-campagne

1600 personnes ont envoyé leur lettre : à votre tour !
Remède aux coupures

Elisabeth Gibeau
Analyste politiques sociales et fiscales
Analyste santé
Union des consommateurs
téléphone : 514-521-6820 poste 222
egibeau@uniondesconsommateurs.ca

Présentation du projet de loi sur le regroupement CARRA-RRQ

Pour votre information :

Bonjour,

À la demande de M. Johnston, je vous transmets, le projet de loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d’assurances et la Régie des rentes du Québec ainsi que le communiqué de presse émis par le Ministre. Ce projet de loi vient d’être présenté à l’Assemblée nationale – il institue une nouvelle organisation qui aura pour nom Retraite Québec.

N’hésitez pas à me revenir si nécessaire.

Salutations sincères et à la semaine prochaine, André

André Villeneuve, CPA, CA
Secrétaire général
Régie des rentes du Québec
Tél. : 418 657-8701

  • Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite principalement quant au financement des régimes de retraite à prestations déterminées
  • Loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d’assurances et la Régie des rentes du Québec
  •  
    Salutations, Louisette

    États Généraux – La retraite au féminin

    Les Retraités de la Coalition syndicale pour la libre négociation ont tenu lundi, 27 avril 2015, à Montréal la deuxième journée des États généraux sur l’avenir des retraites. Le thème qui avait été retenu pour cette journée de présentations et d’échanges était « La retraite au féminin ».
    Pierre Cantin fait le bilan de cet événement avec Louis Larivière, président du Regroupement des syndicalistes à la retraite, et Louisette Hinton de l’Association des syndicalistes retraités du Canada, responsable des contenus.

    Procès-Verbal

    DEUXIÈME JOURNÉE DES ÉTATS GÉNÉRAUX SUR L’AVENIR DES RETRAITES

    LA RETRAITE AU FÉMININ

    Lundi 27 avril 2015
    Salle de la Fraternité des policiers de Montréal
    480 rue Gilford
    Montréal

    Les retraités de la coalition pour une libre négociation regroupent plusieurs milliers de retraités décidés à défendre leur droit durement acquis à une retraite décente qu’ils ont gagnée par la négociation et par leurs contributions à leur régime de retraite à prestations déterminées.

    Depuis que le gouvernement libéral a déposé le projet de loi 3 sur les régimes de retraite des employés municipaux, nous nous sommes mobilisés aux côtés de la coalition menée par les syndicats du secteur municipal et du transport, pour appuyer ses interventions, pétitions et manifestations.

    Depuis l’adoption du projet de loi par le Gouvernement Couillard, les syndicats poursuivent la lutte sur le plan juridique. Pour notre part nous souhaitons faire progresser notre action et poursuivre la sensibilisation aux enjeux de nos actions collectives en faveur d’une retraite décente et juste pour toutes et tous ; alimenter la réflexion et les débats publics à l’aide d’experts éclairés et bons communicateurs; poursuivre la mobilisation et l’élargissement de nos alliances et partenariats, en particulier dans une perspective intergénérationnelle; annoncer la création d’une nouvelle organisation visant à consolider et continuer la bataille actuelle.

    C’est pourquoi nous avons tenu cette deuxième journée des États généraux sur l’avenir des retraites avec pour thème : La retraite au féminin. Environ 70 personnes ont participé à cette journée de réflexion animée par Louis Larivière, Louisette Hinton, Jean Carette et François Teasdale pour entendre Ruth Rose Lizée, Alexa Conradi, Marie-Josée Naud, Marie Leahy, Audrey Bernard, Emily Norgang, Carole Poirier et Audrey Chartier. Lire la suite