Informations importantes

  1. Grâce à la collaboration de notre collègue Josée Rouleau du SEPB – 579, nous vous informons d’un changement important concernant un service indispensable en matière de deuil, voici un résumé du communiqué de la Maison Monbourquette:

    Dans son communiqué du 31 août dernier, la direction de la Maison Monbourquette s’était engagée à faire les meilleurs efforts afin que la ligne d’écoute 1 888 LE DEUIL soit transférée à un autre organisme qui œuvre à des fins similaires.

    La Maison Monbourquette et Tel-Écoute/Tel-Aînés sont fiers d’annoncer le transfert de la ligne d’écoute gratuite 1 888 LE DEUIL (533 3845) au centre Tel-Écoute/Tel-Aînés, effectif en date du 30 novembre 2018.

    Continuant à s’adresser à toute personne vivant un deuil à la suite du décès d’un proche, la ligne conserve le même numéro et elle est accessible de 10h à 22h – 365 jours/année. Une formation sur le deuil selon l’approche de Jean Monbourquette a été offerte récemment aux bénévoles de Tel-Écoute/Tel-Aînés afin qu’ils puissent continuer d’offrir aux personnes endeuillées la même écoute attentive, apportant soutien et réconfort, ainsi que des références en suivi de deuil. Surtout à l’approche du temps des fêtes où l’absence d’un être aimé rend cette période plus difficile.

    Pour plus d’information, svp consulter le communiqué de presse sur notre site web en cliquant ici.

    Source : Marc Thomas, poste 2513
    Coordonnateur-Service des déléguées et délégués sociaux
    Conseil régional FTQ Montréal métropolitain
    565, boulevard Crémazie Est, bureau 2500
    Montréal (Québec) H2M 2V6
    Téléphone : 514 387-3666

  2. La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) a organisé un colloque sur les régimes privés et public d’assurance médicaments sur le thème Les médicaments : pièce maîtresse de notre santé, qui s’est déroulé les 13 et 14 novembre au Sheraton à Laval. Cet évènement s’inscrit dans le cadre du Mouvement pour un régime public et universel d’assurance médicaments.

    Un régime entièrement public d’assurance médicaments, c’est quoi?

    C’est un régime universel administré et financé par le public. C’est-à-dire que, à l’image de la visite chez le médecin ou de l’hospitalisation qui sont sans frais, les médicaments d’ordonnance seraient, eux aussi, gratuits, accessibles à toutes et à tous et considérés comme une composante du système public de santé.

    L’instauration d’un tel régime va permettre, entre autres de contrôler le coût des médicaments. Les obstacles à l’adoption d’un tel régime ne sont pas économiques, mais sont politiques. Il faut y remédier.

    Sans assurance médicaments publique et universelle, notre système de santé est incomplet et injuste. Pour assurer l’accès équitable aux médicaments, améliorer les résultats en santé et réaliser des économies potentielles de plusieurs milliards, exigeons ensemble une assurance médicaments 100% publique et universelle.

    Exigeons une assurance médicaments publique et universelle! CLIQUER ICI POUR SIGNER.

    Suivez la FTQ sur Facebook.

    Source : Madame Manon Fournier
    Service de l’éducation
    Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec
    565, boulevard Crémazie Est, 12e étage
    Montréal (Québec) H2M 2W3
    514 383-8039

Orientations sur les frais accessoires et pétition

Bonjour,

Veuillez cliquer ce lien Orientations sur les frais accessoires en santé au Québec pour lire le document.

On vient de m’indiquer qu’un député libéral fédéral vient de parrainer une pétition en faveur d’un régime public universel au Canada avec une agence pour gérer un formulaire national et assurer une pharmaco-vigilance plus serrée (une sorte de Pharma-Québec pan-Canadien).

Cette pétition n’est pas une surprise puisque les Libéraux fédéraux ont voté une résolution en faveur d’un régime public universel d’assurance-médicaments lors de leur dernière convention nationale bi-annuelle à Winnipeg en 2016 (Résolution E-09 amenée par la branche québécoise : https://winnipeg2016.liberal.ca/participate/policy-resolutions/ ; à noter que la branche ontarienne du parti avait soumise une résolution identique (E-10), mais puisque les deux étaient identiques, seule la résolution québécoise a été votée ).

La pétition est en ligne depuis cet après-midi.
Je vous invite à signer la pétition, mais aussi à partager l’information dans vos réseaux respectifs. https://petitions.parl.gc.ca/fr/Petition/Details?Petition=e-959

Nous attendons aussi avec hâte le rapport du comité en santé de la Chambre des Communes qui doit remettre son rapport sur les réformes de l’assurance-médicaments au Canada.