Coronavirus COVID-19

Le RSR est soucieux de votre santé et partage avec vous des informations fort importantes concernant la pandémie dont l’humanité fait actuellement face.

Pour connaître la marche à suivre selon votre situation ou pour de l’information générale sur la maladie à coronavirus COVID-19, appelez sans frais : 1 877 644-4545 OU visitez le site web: Québec.ca/coronavirus

Voici donc un peu de lecture, espérant que cela puisse répondre à toutes vos questions concernant le sujet :

À propos de la maladie à coronavirus (COVID-19)
Avis aux visiteurs dans les résidences
Conseils aux soignants à la maison
Consignes à suivre pour l’isolement à la maison (général)
Consignes si vous revenez de voyage
Consignes à suivre pour l’isolement à la maison (si vous êtes sous investigation)
Lavage simple et efficace des mains
Les populations vulnérables et le COVID-19
Mesures de protection
Stress, anxiété et déprime associés au coronavirus (COVID-19)
Tousser ou éternuer sans contaminer

Soyez donc vigilant et bonne lecture!

Nous vous prions de recevoir nos salutations fraternelles.

PS : S.V.P. Communiquer l’information aux membres qui n’ont pas l’informatique.

Du respect et de la reconnai$$ance!

Les employé(e)s des dix résidences pour personnes âgées en grève au Québec réclament le respect et la reconnai$$ance!

Respect et reconnaissance

Dans la région métropolitaine les employé(e)s de cinq résidences représentées par le SQEES-298 sont en grève cette semaine. Nous sommes donc allés les rejoindre sur les lignes de piquetage du CHSLD  »Le Boulevard » et de la résidence  »Herron ».

Avec un salaire horaire moyen de 12,54$, il est peu surprenant que la rétention des employé(e)s soit un défi.
Ayant comme revendication principale 15$/h à l’embauche suivie de 1$ d’augmentation par année pour une entente de trois ans, les travailleuses et travailleurs ne demandent pas la lune; seulement de la reconnaissance pour leur travail

Président et Secrétaire du Conseil

Président et Secrétaire du Conseil

Le Noël des employés en grève de Delastek

Un mot de la part de Manon Castonguay, présidente SL 6486, et de tous les employés et employées syndiqués(ées) de CEZinc.

employes-greve-delastek-shawinigan

Les employés de l’usine Delastek à Shawinigan s’apprêtent à passer un troisième Noël en grève. Ils sont au cœur du plus long conflit de travail au Québec, qui pourrait franchir la barre des trois ans s’il n’est pas réglé avant avril prochain.

Lire la suite

Photos prisent lors de notre visite chez Délastek envoyées par Monsieur René Gauthier :

N’oublions pas le 11 septembre chilien

Les États-Unis et d’autres pays occidentaux s’apprêtent, une fois de plus, il commémorer le terrible attentat des tours du World Trade Center, à New-York, survenu le 11 septembre 2001. Les médias québécois parlent beaucoup de cet événement tragique, avec raison d’ailleurs. Ils tendent cependant il oublier un autre événement tragique qui touche intensément des millions de Chiliens, y compris ceux et celles résidant à Montréal, au Québec et au Canada: le sanglant coup d’État du 11 septembre 1973 et, la mort héroïque pu président Salvador Allende. Ces faits dramatiques ont profondément changé nos vies à nous, Chiliens. Leurs effets néfastes se font sentir jusqu’à aujourd’hui, 44 ans plus tard.

Il y a des parallèles à faire entre les deux Il septembre. Le nombre de victimes dans les deux pays est presque équivalent: plus de 3 000 dans chaque cas, bien qu’au Chili le nombre ait été le résultat non pas d’une seule journée, niais des 17 années de dictature militaire qui ont suivi Le coup militaire a ébranlé les fondements démocratiques de la société chilienne. De la même façon, les attentats du 11 septembre 2001 ont fait trembler les États-Unis partout sur leur territoire ainsi qu’au cœur de leurs institutions démocratiques (on n’a qu’à penser, par exemple, à la promulgation du tristement célèbre Patriot Act).

Les États-Unis ont été directement impliqués dans le coup d’État chilien de 1973, par l’intermédiaire de la CIA, du président Nixon et de son secrétaire d’État Kissinger, ainsi que de certaines multinationales.

On oublie souvent, Ou on passe sous silence, les terribles violations des droits de la personne, les exécutions et les disparitions de plus de 3 000 Chiliens, ainsi que les arrestations arbitraires et les tortures infligées à plus de 30 000 personnes au cours des 17 ans de dictature du général Augusto Pinochet.

Des milliers de Québécois d’origine chilienne sont arrivés ici, dont moi-même et ma famille pour fuir les atrocités tés commises par le régime militaire, régime condamné chaque année de 1973 à 1990 par l’ONU. Je riens à exprimer, une fois de plus, ma profonde gratitude à tous les Québécois et Québécoises de naissance pour leur accueil solidaire, généreux, chaleureux et fraternel dans des moments très difficiles de nos vies. Le cas de Carmen Quintana, cette jeune brûlée atrocement par les militaires en 1986 et réfugiée au Québec peu après, constitue un exemple vivant de l’énorme solidarité du peuple québécois envers les réfugiés chiliens.

Après plusieurs années de pressions de la part de la communauté chilienne de Montréal et avec notre appui financier, la Ville a érigé une œuvre d’art à la mémoire de Salvador Allende au parc Jean-Drapeau. Notre rêve s’est finalement concrétisé en 2009. Je profite de cette occasion pour demander à l’administration municipale, et particulièrement au maire Denis Coderre, de transférer cette œuvre artistique de sa situation actuelle à un lieu public du centre-ville de Montréal pour lui assurer une plus grande visibilité. Des centaines de rues, parcs, hôpitaux, écoles et centres communautaires portent le nom de Salvador Allende dans le monde. Ce personnage politique mérite- l’attention de la société civile montréalaise également.

Nous nous rencontrerons aujourd’hui à midi au pied du monument, au parc Jean- Drapeau, pour rendre hommage à une des personnalités les plus remarquables du XX, siècle. Un autre rassemblement se tiendra le même jour, à 18 h, au parc Jeanne-Mance.

Commémorons au Québec et dans l’ensemble des Amériques ce grand démocrate!

Déclaration du CTC

Bonjour,

Vous pouvez lire notre déclaration pour la Journée internationale des femmes « Vous voulez être un gouvernement féministe? » ici : http://congresdutravail.ca/Vous-voulez-etre-un-gouvernement-feministe

Le Congrès du travail du Canada invite les membres de syndicats à encourager le gouvernement fédéral à réaliser de réels progrès en matière de justice économique des femmes. Nous demandons au gouvernement de prendre trois mesures simples en 2017 : déposer un projet de loi sur l’équité salariale, signer un nouvel accord sur les services de garde avec les provinces et les territoires et inclure un congé payé pour violence conjugale dans le Code canadien du travail. Nous croyons que ces trois objectifs sont réalisables, nous devons continuons à faire pression pour que le gouvernement agisse.

Pour soutenir cet effort, nous lancerons une nouvelle vidéo sur l’équité salariale et un outil en ligne qui permet d’écrire aux députés et députées.

Nous vous encourageons à partager avec le plus grand nombre la vidéo et le lien vers l’outil de rédaction de lettre (http://pourquoiattendre2017.ca). Utilisez le mot-clic #PourquoiAttendre ou #WhyWait dans les médias sociaux et parlez-en!

En toute solidarité,

Barbara Byers, C.M.
Secrétaire-trésorière

Louisette Hinton